graphisme-culture-pop

Le Jeu de la Dame, créations graphiques et visuels originaux

Le Jeu de la Dame, série TV de Scott Frank et Allan Scott, sortie en 2020 sur Netflix, a remporté un succès international et donné un rôle sur-mesure à l’actrice Anya Taylor-Joy.
Chez KabochArts nous avons également dévoré la série, ce qui nous a donné envie de répertorier nos coups de cœur parmi les nombreuses créations graphiques et visuels originaux qui ont fleuri sur la toile.

SPOILER ALERT cet article contient de possibles révélations sur l’intrigue et le dénouement de la série.

Les réalisations animées en motion design

Les réalisations d’artistes

Commençons par l’animation qui nous a le plus tapé dans l’œil, celle de l’artiste Fran RC.

Nous constatons ici une volonté de représenter toute la détermination de Beth, le personnage principal, dans un style graphique affirmé et propre à l’artiste. Ce regard assuré et impitoyable, nous ramène au personnage lorsqu’il assène un coup fatal à son adversaire lors d’une partie d’échecs. Fran RC a choisi de mettre en lumière les pilules qui tiendront une place importante dans son développement psychologique tout au long de la série. En quelques secondes de GIF, l’artiste nous donne une magnifique représentation du tempérament du personnage, et des enjeux de la série.

Nous avons également sélectionné le travail d’Ivana Purnama, mis en avant sur sa page Behance.

Une très belle idée que de représenter la petite Elizabeth lors de son apprentissage des échecs. L’artiste a réussi à retranscrire parfaitement la nature et la situation du personnage à cet instant-clé de l’intrigue. Cette jeune orpheline timide, bougonne, désabusée, qui va croiser par hasard le chemin d’un passionné d’échecs.

Nos réalisations

Notre agence vidéo spécialisée dans le motion design s’est également prêtée au jeu en imaginant des visuels uniques sur l’univers de la série à succès.

Le GIF d’Aymeric Brun

Aymeric Brun a choisi de se concentrer uniquement sur le jeu d’échecs pour son GIF. Le plateau et les différentes pièces, ainsi que les dégradés, ont été réalisés sur Illustrator à l’aide de l’outil plume. Dans un souci de tradition, notre motion designer a souhaité conserver des teintes marron / crème qui rappellent le bois des jeux d’époque. Il a ensuite adapté le positionnement et la perspective des pièces en fonction de leur emplacement sur l’échiquier via After Effects. Enfin, il donne vie au tableau en simulant une partie en cours. Puis, il insère de la fumée qu’il utilise pour faire apparaître et disparaître des éléments grâce à des calques de luminance. Pour se rapprocher du style des affiches officielles « The Queen’s Gambit », il utilise une typographie à empattements, qui donne un aspect vintage à l’ensemble.

Le visuel animé de Garance De la Marche

Dans un tout autre style, Garance de la Marche, professionnelle du motion design, nous présente sa version de Beth Harmon. Elle s’appuie sur l’image de la femme des années 60 et particulièrement sur sa place dans un milieu masculin tel que les échecs. Le contraste des formes et des couleurs évoque ici les deux facettes du personnage : la femme et le « Grand Maître ». L’artiste privilégie des tons pastels et colorés, typiques de l’univers vintage de la série. Les couleurs utilisées pour les cheveux et les vêtements du personnage accentuent davantage sa présence. La position, à trois quarts retournée, évoque ici une part de mystère chez le personnage. L’auteur mêle subtilement passion et addiction dans cet arrière-plan en damier.

Le motion design de Pierre Jacquemin

Enfin, notre motion designer, Pierre Jacquemin, nous propose une animation simple de l’héroïne face à un plateau d’échecs. Il réalise un traveling avant et arrière avec un effet de révélation sur le plateau de jeu qui se trouve au départ hors champ. Inspiré par l’affiche officielle de la série, il nous propose un gros plan « visage » de Beth qui laisse place au plateau de jeu en s’éloignant. Ce choix de mouvement nous donne l’impression de nous faufiler entre les pièces. Cet effet de perspective a été travaillé sur After Effect.

L’approche vintage qui reflète l’univers de la série

Alex Roig nous propose sa vision de Beth à travers une superbe affiche

Il réussit une très belle mise en abîme du titre de la série, en associant un style graphique rétro au visuel d’une carte de jeu de tarot. Les couleurs utilisées, notamment le dégradé de verts, visent à mettre en avant la flamboyante chevelure de Mlle Harmon.

L’artiste brésilien Butcher Billy revisite le Jeu de la Dame avec une création originale et décalée.

Une très belle  affiche vintage inspirée à l’évidence des couvertures des comics du registre horrifique des années 1970-1980. Cet illustrateur minutieux va jusqu’à reproduire les plis et traces d’usure sur la couverture de comics afin d’accentuer le côté vintage et presque « collector » de l’œuvre. À l’image de l’intrigue de la série, la jeune prodige  est encerclée par ses démons. Ils semblent avoir pris le dessus sur sa vision du monde. L’auteur de cette œuvre a chargé volontairement l’image afin de retranscrire l’atmosphère pesante dans laquelle se trouve le personnage principal. Pièces d’échecs et pilules psychédéliques surplombent le personnage, et s’imposent sur tous les plans de cette scène.

Nous cloturons cette section « vintage » avec cette magnifique réalisation de la polonaise Magdalena Różańska.

L’artiste a choisi de mettre en avant le regard déterminé du personnage. Le blanc et le noir sont omniprésents, à l’instar des couleurs vintage des eighties, avec un revêtement style crayonné pastel. Les seules teintes de couleurs se détachant du portrait sont les représentations des pilules, addiction de Beth. On note également un travail singulier des ombres qui accentue le relief et donne de la profondeur à l’image.

Les illustrations inspirées de la série Le Jeu de la Dame

La dessinatrice russe Julia Uglova nous transcrit une vision plus sympathique de Beth.

Le personnage a le regard guilleret, une position plus ouverte et un sourire plus affirmé que sur les précédentes représentations. Ce choix est d’autant plus intéressant qu’il contraste totalement avec l’ambiance et les teintes sombres du décor et des vêtements. Une belle métaphore des démons intérieurs qui rongent un personnage à l’apparence angélique.

Nous terminons par ce croquis réalisé par Yasmin Thainá.

Le style crayonné en noir et blanc met en scène l’héroïne attablée devant un jeu d’échecs. Elle est dans une position assurée et le regard froid et confiant. On peut facilement l’imaginer scrutant son futur adversaire. Une belle façon de rendre hommage à la championne d’échecs.

Nous espérons que ce tour d’horizon sur les créations graphiques et autres visuels originaux inspirés de la série Netflix LE JEU DE LA DAME vous aura plu. À très vite pour de nouvelles actus !

Cet article vous a été proposé par KabochArts, agence de production audiovisuelle

Partager cet article